L'Inapte de l'Académie du Roi Démon | The Misfit of Demon King Academy|MAOU GAKUIN NO FUTEKIGOUSHA
A+ a-
Chapitre 110 – Bénédiction au clair de lune

“Je vais aller la voir.” dit Ray avant de suivre rapidement Misa.

“Est-ce qu’elle va bien ?” murmure Eleonor.

“Elle va bien. L’alcool ne lui convient pas, c’est tout.”

“Nee Arnos, qu’est-il arrivé à Misa ?” me demande Sasha en sirotant un verre de Saké du Roi Démon.

“La liqueur l’a frappée un peu trop fort. Elle va bien, Ray est parti à sa recherche.”

Sasha avale son “Eau”.

“Je suis inquiète. Je dois aller la voir ?”

Elle est encore ivre.

“C’est bon. Ray y est.”

“Nee Misha, tu n’es pas inquiète ?”

Sasha se colle à Misha et s’enroule autour d’elle.

“…. Encore plus inquiète pour Sasha…” Misha est également ivre, mais elle est dans un bien meilleur état que Sasha.

“Je suis toujours inquiète. Je vais aller jeter un coup d’œil.”

Apparemment, elle n’a écouté personne du tout et se dirige vers la porte.

“Attends. Où penses-tu aller avec ces pas instables ?”

“Je vais bien. Je ne suis pas si ivre.”

Avec un “Clac !“, Sasha se cogne la tête contre la porte.

“… Fait mal…” Sasha s’accroupit en se tenant la tête.

Après quelques secondes, elle se relève. La douleur a-t-elle disparu ?

“J’ai récupéré. Je m’en vais maintenant.”

Un bruit sourd se fait entendre. Sasha ne peut pas ouvrir la porte.

“Eh ? Cette porte ne s’ouvre pas très bien. Elle est coincée.”

“La porte ne s’ouvre que si tu tournes la poignée, Sasha.”

“Oh…” Le visage de Sasha devient encore plus rouge, mais de honte cette fois.

“Tu crois que je suis ivre, Arnos ?”

“Si tu n’es pas ivre, alors il n’y a pas d’ivrognes dans ce monde.”

“Donc tu dis que je suis ivre ?”

“Marche droit alors.”

“Bien. Ce n’est rien du tout. S’il te plaît, regarde !”

Sasha marche en ligne parfaitement droite. A tel point qu’on se demande où sont passés ses premiers pas chancelants.

Malheureusement, elle gâche tout en se cognant à nouveau la tête contre la porte et en s’accroupissant de douleur. ( Mdr c’est un spectacle comique à elle seule )

J’ai pensé que ça lui aurait fait comprendre, mais elle se lève comme si de rien n’était et sourit gracieusement.

“Tu comprends maintenant ?” (Arnos)

“Tu es totalement ivre, Sasha-chan.” Eleonor délivre un direct et Misha hoche la tête.

“Uuu… Pourquoi ? Je vais bien, mais tout le monde me traite comme si j’étais ivre. Je suis inquiète pour Misa, alors je vais vérifier.” Sasha fait face à la porte.

“Mets-toi de côté. Pourquoi me gênes-tu ? N’es-tu pas inquiet pour Misa ?” Sasha parle à la porte d’un ton sérieux.

“Tu es une porte ?” C’est une porte. “Dis quelque chose.”

La porte reste silencieuse. ( Encore heureux ! )

“Dessaouler Sasha ?” Misha offre sa magie de désintoxication.

“Quoi ? Ce soir, c’est une fête gratuite pour tous. Je suis ivre et de bonne humeur. Je ne veux pas gâcher ce sentiment. Je pourrais me sentir un peu mieux avec un peu d’air frais cependant.”

Je me lève et me dirige vers Sasha.

“Sasha.” J’appelle Sasha et ses yeux se remplissent de larmes.

“Uuu… Arnos… ce type de porte est têtu. Je m’inquiète pour Misa mais il ne me laisse pas passer…”

“Ne t’inquiète pas, je vais arranger ça.” J’ouvre la porte.

“Elle s’est ouverte.” Sasha dit joyeusement avant de sauter hors de la maison. ( Mdr Libérée ! Délivrée… je ne picolerais plus jamais ! )

“Ne cours pas ou tu vas tomber.”

“Je ne vais pas tomber. Je ne suis pas un enfant.”

Sasha tombe immédiatement avant de relever la tête, les larmes aux yeux, à nouveau. “Uuu… Arnos… Le sol a sauté et m’a attaqué.”

“Il y a beaucoup d’ennemis dehors, alors ne lâche pas ma main.” Je tends ma main vers la Sasha au sol.

“Oui.” *Fufuu* Sasha rit et prend ma main avant de s’accrocher fermement à mon bras.

“Où est Misa ?”

“Tout près.”

Je suis le pouvoir magique de Misa et il mène à mon jardin. Comme la dernière fois, Misa est assise à la racine de l’arbre tandis que Ray se tient à côté d’elle.

“Tu t’es calmée ?”

“… Oui. Je suis désolé de t’avoir surprise… Ça ne me convenait pas vraiment après tout… Je pensais pas que ça me le ferait encore… ahaha…” Misa rit faiblement. “Mais j’avais envie de boire.”

Elle étreint ses genoux en fixant le sol.

“… Ta vie précédente il y a 2000 ans…” Misa enfouit son visage dans ses genoux.

“Tu te souviens de tout, n’est-ce pas Ray-san ?”

Après un bref silence, Ray parle. “Je suis désolé d’avoir menti.”

“… J’étais heureuse quand tu m’as donné la moitié du collier…”

Misa ramasse le collier. “Vas-tu me dire la vérité ?”

“Il y a environ 2000 ans ?”

Misa secoue la tête.

“A propos de Ray-san. Je connais déjà la réponse mais je veux l’entendre de ta bouche Ray-san.” (Misa)

Elle fixe le collier de coquillages.

“… Tu pensais que tu allais mourir, Ray-san…..”

Ray commence à dire quelque chose puis ferme la bouche.

“A ce moment-là, avais-tu l’intention de me dire au revoir ?”

“… Oui…” Ray lève les yeux vers le ciel nocturne, pensif. La lune brillait de mille feux, nichée parmi les nuages.

“J’allais mourir pour la paix. En tant que héros, je devais mettre fin à la guerre qui durait depuis 2000 ans. J’étais préparé et je n’avais pas l’intention de laisser des regrets derrière moi. Cependant…” Ray serre fortement le poing.

“Je voulais te revoir.” Il regarde Misa.

“Si nous renaissions ensemble, je voulais te rendre heureuse.”

“… Ray-san…” Misa a l’air triste en regardant Ray.

“…Le bonheur dans l’au-delà ? Je n’ai pas besoin de ça…”

Des larmes se forment dans ses yeux alors qu’elle le regarde.

“Je n’attends pas de toi que tu me rendes heureuse. Je suis tombée amoureuse de Ray-san et je voulais être près de toi, peu importe ce qui se passe et quelle que soit la situation.” Misa lui lance un appel. “Pourquoi ne m’as-tu pas emmenée avec toi ?”

Ray ne trouve pas ses mots mais ne rompt pas le contact avec les yeux de Misa.

“… Tu n’avais rien à voir avec cette guerre vieille de 2000 ans… dans laquelle je ne pouvais pas t’entraîner dans mes circonstances…”

“… Je ne me suis jamais considérée comme impliquée du tout…” l’informe clairement Misa.

“Donc, si j’avais un destin lourd comme Ray-san ou Arnos-sama, devrais-je dire que Ray-san n’a rien à voir avec moi ?”

Ray secoue la tête.

“… Je t’aiderai.” D’un ton clair, Ray renforce sa voix et continue. “Peu importe où tu es et ce qui se passe, je t’aiderai.”

“Je suis aussi comme ça. Contrairement à Ray-san, je n’ai aucun pouvoir, cependant, même si tu es un héros de 2000 ans prêt à mourir pour une guerre de 2000 ans, je suis prête à me battre avec toi.”

“… Tu pourrais mourir.”

Misa rit puis lui sourit gentiment. “Que ferais-tu quand la personne que tu aimes est sur le point de mourir mais que tu as peur de mourir toi-même ?”

Les yeux de Ray s’écarquillent de surprise.

“Quoi ? … Peut-être que je suis juste stupide mais Ray-san allait mourir et je ne pouvais rien y faire et je n’avais pas la force ou ta confiance pour me le dire. Je ne l’ai appris qu’après coup. Cela m’a rendue un peu triste…” Misa exprime son sentiment de frustration. “À ton avis, quelle est la chose la plus importante, Ray-san ?”

“… Quand tu peux rire du plus profond de ton cœur et que personne ne te menace. Je pense que c’est la vraie liberté.” (Ray)

“Ma liberté, c’est d’être près de Ray-san.” Des yeux remplis à la fois de force et de bonté fixent Ray.

“S’il te plaît, ne m’enlève pas ça.”

Ray acquiesce. “Je te le promets.”

Misa rit de satisfaction. “Tu veux t’asseoir ?” propose-t-elle en tapotant le sol à côté d’elle.

Ray s’exécute.

“Je pensais que tu étais en colère.” avoue Ray doucement.

“Moi ? Oh, je suis en colère. En colère parce que tu ne m’as rien dit.” le taquine Misa. “Ce que Ray-san a souhaité et a travaillé pour si dur pendant 2000 ans, c’est la paix. Je ne pense pas que ce sentiment soit mauvais, donc la seule chose qui me met en colère est le fait que tu ne m’aies rien dit.”

“Désolé…” (Ray)

“Je ne suis plus en colère contre toi, ok ? Tu es revenu.”

“Et si je n’étais pas revenu ?”

Misa réfléchit un peu avant de répondre.

“J’aurais fait en sorte de te réduire en bouillie dans la prochaine vie.” Misa rit tandis que Ray sourit ironiquement.

“Misa.”

“Eh ?” Misa fixe Ray avec surprise alors qu’il l’appelle par son nom sans aucun suffixe honorifique.

“Je t’aime encore plus qu’avant.”

“Ah…” Misa baisse les yeux timidement.

“Moi aussi… Tout ce temps… j’ai été amoureuse de toi, Ray-san.”

Ray met doucement sa main sur celle de Misa.

“Wa… c’était comme ça à l’époque ?”

“Avant de partir à la guerre ?”

“Oui…”

Ray et Misa sont tous deux absorbés par le regard de l’autre.

“… Je suis un peu inquiète de ce qui va se passer à partir de maintenant.”

“Il ne se passera plus rien.”

“Vraiment… ?”

“Dois-je le prouver ?”

Misa acquiesce légèrement et ferme les yeux. Leurs mains bougent et ils entrelacent leurs doigts.

“Je t’aime.”

“Je t’aime aussi.”

Ils continuent à se murmurer des “Je t’aime” avant que Ray ne s’approche lentement de Misa et que ses lèvres chevauchent les siennes, d’un rouge pâle.

La lune sort de derrière les nuages pour bénir doucement le couple.

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez ici pour lire les chapitres en avant premier


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 109 – Boisson de la victoire Menu Chapitre 111 – Un échange d’étudiants et un nouveau professeur