La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.3 / Chapitre 176 : L’Apothicaire Hong Yun

– « Il a réapparu ? » Lu Xun se tourna vers son bon ami.

– « Aujourd’hui, le maître enseignant Liu et deux autres confrères ont rendu visite au maître enseignant Yang. Ils étaient accompagnés de l’Empereur Shen Zhui. Peu de temps après, quand ils sont ressortis, leur attitude était extrêmement respectueuses. Il semble que Yang Xuan soit un véritable maître enseignant. De plus, son niveau est significativement supérieur à celui du maître enseignant Liu… » Wang Chao révéla les nouvelles qu’il venait d’apprendre.

– « Supérieur à celui du maître enseignant Liu…Est-ce que cela voudrait dire que Yang Xuan est un maître enseignant 2 étoiles ? » Les yeux de Lu Xun brillaient :

– « Dépêchons-nous de nous préparer, nous devrions lui rendre visite nous aussi… »

Lu Xun attendait une opportunité comme celle-là. S’il pouvait attirer l’attention de Yang Xuan, il pourrait vraiment atteindre des sommets.

– « Oui! » Wang Chao hocha la tête. Toutefois, l’instant qui suivit le montra quelque peu déçu :

– « Mais, depuis que la nouvelle s’est répandue, une foule de gens fait la queue devant sa résidence. J’ai peur que nous n’ayons aucune chance! Qui plus est, je suis certain que tu connais son règlement. Ceux qui veulent le voir, doivent payer un forfait de 3 millions à l’avance. Autrement, ils ne peuvent pas entrer…Je crains que… »

– « Ne t’inquiète pas. J’ai déjà réfléchi à la question! » Lu Xun afficha un sourire confiant :

– « Objectivement, tout le monde doit payer les 3 millions pour entrer dans la résidence. Mais en fait, si l’on prend en considération la dignité de chacun, personne ne devrait payer à l’avance. Ceci pour dire…Tant que personne ne dit rien, on ne sera pas exposé! »

– « Tu veux dire que…nous devrions nous glisser ni vu ni connu dans la foule ? Je ne pense pas que cela soit une bonne idée…Yang Xuan n’est pas idiot. Je crains que les portes ne restent fermées si nous ne payons pas la somme à l’avance! » À l’écoute du raisonnement de Lu Xun, Wang Chao était dubitatif.

– « Je ne vais pas me glisser parmi les autres. Je dis que…nous devrions nous servir de notre identité en tant que professeurs vedettes pour passer cette barrière. Étant donné notre célébrité dans le royaume, qui oserait nous manquer de respect ? Tant que nous trouvons la bonne personne à qui soumettre nos qualifications, la question devrait se régler facilement ! Après tout, les maîtres enseignants s’intéressent aussi aux apprentis. Nous sommes les deux professeurs les plus célèbres de la Cité Royale de Tianxuan, alors je n’ai pas tort quand je dis que nous sommes les candidats les plus éligibles. Il nous faut établir un bon parchemin nominatif et mettre en valeur nos accomplissements dans le domaine de l’enseignement, et il pourrait nous accepter comme apprentis. Peu importe que nous ayons les 3 millions ou non! Ce que nous avons à faire, c’est de trouver les moyens pour établir ce parchemin. Quant à rassembler l’argent, c’est secondaire pour le moment! »

– « Mais… » Wang cligna des yeux.

– « Les prouesses au combat ne sont pas le seul facteur pour devenir maître enseignant. Il faut d’abord apporter de la matière à nos élèves. Comme nous avons beaucoup d’élèves capables sous notre tutelle, nous devrions vraiment pouvoir  attirer son attention. » À mesure qu’il parlait, Lu Xun s’excita de plus en plus :

– « Si cela ne fonctionne pas, nous pourrions l’inviter au Tournoi. Quand il sera témoin de ma victoire sur Zhang Xuan, et à quel point je suis exceptionnel, peut-être qu’il sera impressionné et heureux de nous accepter… »

– « Ce que tu dis a du sens…Puisque nous sommes des enseignants vedettes, soumettre nos qualifications ne devrait pas être compliqué. Alors, cela pourrait fonctionner, même sans payer la somme à l’entrée! » Wang Chao comprit enfin le plan de Lu Xun.

– « Très bien, préparons-nous un peu avant d’y aller… » Sans aucune hésitation, Lu Xun fit les préparatifs.

………………

Pendant ce temps, à la Guilde des Apothicaires…

Le chef de la Guilde, Ouyang, l’apothicaire Chen Xiao, l’apothicaire Bai Ming, et plus de 10 autres apothicaires étaient assis dans la grande salle avec une attitude des plus respectueuses.

Un vent violent souffla, et une bête sauvage volante, imposante descendit lentement du ciel.

Un vénérable maître se tenait sur la bête. Avant que celle-ci n’atterisse, il sauta de son dos et se posa fermement sur le sol.

– « Adressez vos respects à l’Apothicaire Hong Yun! » Ouyang et ses confrères avancèrent pour l’accueillir.

L’apothicaire Hong avait 2 étoiles, et il provenait d’un royaume avoisinant.

– « Hem! » L’apothicaire Hong hocha la tête, puis il haussa les sourcils et demanda :

– « Où est ce Zhang Xuan ? »

– « L’apothicaire Zhang Xuan…n’est probablement pas dans la capitale, c’est pourquoi il n’est pas venu… » Dit Ouyang.

Les jours précédents, le jeune Zhang avait passé son temps à la Collection Royale et à la résidence du “maître enseignant” Yang Xuan. Même Zhao Ya et ses camarades avaient eu du mal à le trouver.

– « C’est épouvantable! » L’apothicaire Hong fit voler ses mains. Le visage de marbre, il cria :

– « Même si le débat sur les pilules est une tradition plus que séculaire, il dispose d’un ensemble de règles qu’il faut respecter. Cette fois, en plus de délivrer la pilule pour le problème de Yin et le Sang du Colossal Rhinocéros, je suis aussi là pour évaluer ce Zhang Xuan. S’il s’avère qu’il n’est pas qualifié, je lui enlèverai son titre d’apothicaire immédiatement. »

– « Oui! » Acquiesça Ouyang.

– « Apportez-moi le cristal enregistreur de ce jour. Si je découvre un penchant dans vos actions, tous ceux qui sont impliqués seront punis! » Commanda Hong Yun avec autorité.

– « Oui, apothicaire Hong Yun, c’est par ici s’il vous plaît… » Ouyang se dépêcha de montrer la voie.

Ils arrivèrent très vite là où s’était tenu le débat.

– « Activez le cristal! » Hong s’assit et commença à siroter son thé fraîchement préparé avant de regarder les autres de manière impassible.

Ouyang infusa son Zhenqi dans le cristal. Instantanément, celui-ci se mit à briller et présenta les premiers contenus enregistrés.

L’image de Zhang Xuan entrant dans la pièce, apparut.

– « Est-ce Zhang Xuan ? Chef de la Guilde, Ouyang, vous êtes aussi un vétéran de cet ordre, comment pouvez-vous être aussi idiot ? Comment quelqu’un d’aussi jeune peut-il réussir au débat ? » Hong ne put que se gausser.

Tous les apothicaires présents avaient 50 ou 60 ans. Néanmoins, ce garçon n’avait pas 20 ans… De quoi était-il vraiment capable ? Il était évident que les apothicaires avaient cédé!

– « Et que dites-vous de cela ? Aussi longtemps que vous pourrez forger des pilules devant moi, quelles que soient les méthodes que vous utilisez, je pourrais vous désigner le nom de la méthode et les erreurs commises dans le processus. Si l’un d’entre vous trouve que mes propos sont incorrects, j’admettrai ma défaite immédiatement… » La voix de Zhang Xuan résonna dans le cristal.

– « Quelle arrogance! » Hong Yun ricana froidement :

–  ”Même si je ne peux pas garantir de pouvoir voir toutes les erreurs dans la technique de forgeage d’un apothicaire 1 étoile, lui, en tant qu’apprenti, il s’en dit capable ? Quelle plaisanterie…Il est vraiment naïf!”

Le cristal continua sa lecture. Très vite, il afficha la scène concernant l’apothicaire Meng Yan. Zhang Xuan remarqua l’intention de tuer de ce dernier, et donc, il était improbable que sa pilule du cœur tranquille puisse fonctionner.

– « Les mouvements de l’apothicaire Meng Yan sont précipités et il ne semble pas serein du tout. Il n’est pas surprenant qu’il puisse voir cela… » Hong hésita avant de parler. En tant qu’apothicaire 2 étoiles, ses capacités de discernement dépassaient celles des apothicaires présents.

Puis ce fut au tour de l’apothicaire Chen Xiao.

– « Une aura mortifère ? Mais…Le forgeage de pilule de l’apothicaire Chen Xiao est trop calme. Je peux simplement dire que quelque chose ne va pas, mais je ne peux certifier qu’il va mourir… » Hong Yun fut légèrement intrigué.

Ensuite, aux tours de Cheng Jiang, et de Bai Ming.

– « Ce chaudron a une hauteur de 7 chi et 3 cun et une largeur de 3 cun et 2 chi. Il a été créé par un artisan 3 mo de l’atelier du Puits de Pierre il y a 7 ans et 3 mois de cela… Ce chaudron est légèrement plus épais qu’un cun. Il faut brûler tout un bâton d’encens et faire 34 respirations pour permettre à la chaleur de complètement le chauffer… »

Sur le cristal, Zhang Xuan parlait calmement et fermement. La sagesse et la confiance étaient clairement visibles sur son visage.

– « Mais… » La colère de l’apothicaire Hong Yun disparut instantanément, et il fixa le cristal avec de grands yeux.

Il avait eu l’occasion d’entrer en contact avec des apothicaires de niveaux supérieurs et il les avait entendu converser. Il semble qu’avant de forger des pilules, il fallait tout d’abord étudier en détail le chaudron afin de comprendre comment l’utiliser pleinement pour permettre de fabriquer des pilules de plus grande qualité.

Pendant longtemps, il pensait qu’il s’agissait de concepts qui ne lui étaient pas applicables. Jamais il n’aurait cru entendre cela de la bouche d’un apprenti. En plus, Zhang Xuan détailla chaque étape.

– « Je voudrais dire à l’apothicaire Hong Yun, qu’après l’incident, j’ai pris soin de regarder le parchemin concernant le chaudron et j’ai fait des comparaisons. Que cela s’agisse du poids du chaudron, de son épaisseur, de combien de fois il avait été transporté, et de toutes les sortes de pilules qu’il avait forgées…Les propos de l’Apothicaire Zhang Xuan sont à 1000 pour cent corrects ! Il n’y a pas la moindre erreur! »

– « Nous avons spécialement mené une expérience et il a fallu tout un bâton d’encens et 34 respirations pour chauffer le chaudron… » Expliqua Ouyang.

En fait, sans cette explication, Hong Yun, qui passait ses journées à forger, n’aurait pu dire si cela était juste.

– « …occasionnant une perte de l’effet médicinal de 30 %. Échec! »

– « …En tant que tel, son effet médicinal n’a pas été complètement relâché et 14% a été perdu. Échec! »

– « Mais…Mais…C’est impossible! » En entendant tous ces échecs évoqués par Zhang Xuan, le corps de Hong s’engourdit.

– « Après cela, nous avons fait une série de tests basés sur les propos de Zhang Xuan. Les pourcentages qu’il a mentionnés étaient tout à fait précis. Voici un état de nos tests. Veuillez les regarder attentivement… » Ouyang et ses confrères avaient été choqués des résultats lorsqu’ils les avaient vus pour la première fois!

– « Mais… » Hong Yun crut devenir fou. La signature de chaque apothicaire était présente, et le timing entre chaque étape était enregistré de façon extrêmement précise. C’était impossible à falsifier.

Se souvenir d’un seul regard, de la séquence selon laquelle les 47 herbes médicinales ont été ajoutées, et déduire la réaction de chaque processus en détail, sans compter la perte des effets médicinaux…

Cette personne est-elle humaine ?

Hong Yun essaya de déduire les chiffres produits par Zhang Xuan, mais il en fut incapable.

Et il continua à visionner le cristal. Ce fut le moment où les apothicaires posèrent un par un leur question.

– « …Il se trouve qu’il y en a un dans la bibliothèque de la Guilde. Il est dans la 27ème rangée, dans le coin supérieur gauche… » Sur le visionnage, le jeune Zhang souriait doucement, gesticulait grandement et donnait le nom des livres aussi bien que leur position.

– « Ces livres…Je les ai lus presque tous et ce qu’il dit est exact… » Hong avait du mal à respirer.

Si les contenus du cristal étaient réels, alors ce Zhang Xuan détenait un savoir incroyablement profond sur le forgeage des pilules…

– « Entretien du Chaudron de l’Apothicaire Wu Xiao, Les Questions Importantes à Noter sur le Forgeage de Pilules de l’Apothicaire Zhao Qian, Les Différentes Choses à Savoir de l’Apothicaire Niu Xuan, Protéger votre Nouveau Chaudron de l’Apothicaire Pang Bo… »

– « J’ai aussi lu ces livres, et sa réponse est entièrement correcte! »

– « …Correct! »

– « …Correct! »

Les lèvres de l’apothicaire Hong Yu se mirent à trembler nerveusement. Il était venu pour punir quelqu’un et il réalisa qu’il n’y avait pas une raison valide de le faire…

– « Chef de la Guilde, Ouyang, l’Apothicaire Zhang Xuan attend à l’extérieur et il demande une audience… » Dit un apprenti.

Étonné, Hong Yu lâcha sa tasse de thé, qui se fracassa au sol.

Il se retourna et vit entrer un jeune gars sans énergie, les yeux rougis avec de grandes poches en dessous.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. Thomas
  • 14. guillaume
  • 15. Ba-Soma
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Cédric
  • 25. Frederic
  • 26. Pierre
  • 27. Yaozard
  • 28. Korros
  • 29. lancelot
  • 30. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.3 / Chapitre 175 : Le gros lot Menu Vol.3 / Chapitre 177 : Un chaudron qui explose